Mission 7-jour 5

​Hello !!!

Revenons sur la journée du 14 janvier, qui finit en beauté, avec l’école de TOMOTHA  Un petit garçon s’est fait mal…Nicole l’infirmière intervient, soigne, réconforte, les doigts préalablement coinces finissent dans de la glace râpée, achetée au petit commerce qui se tient dans la cour, et ou les enfants peuvent aller acheter des friandises ……ceux qui le peuvent !!! Une petite fille forte de son achat fait la fière….en donne un peu, mais vraiment un peu !

La distribution des fournitures et des livres se passent bien, ils vraiment contents.

Nicole veut leur apprendre à chanter, Frère Jacques en français…., la magie opère, elle reste bouche bée !! Nous aurons droit à des chansons et danses ce qui nous fait terminer la journée sur une note très joyeuse.

Vendredi 15 janvier  Khonnoy et L’ile Don Daeng  Khonnoy comme d’habitude tout se passe bien, Dam est prête et enthousiaste pour rejoindre son papa ….Heureusement car la suite vers Don Daeng demande pas mal d’énergie !!!! Déjà, le chargement dans les bateau…des enfants sont venus à notre rencontre pour nous aider, aide bien appréciée surtout pour le débarquement et l’acheminement jusqu’à la route, sur une échelle euh comment dire….quelque peu space !! Nous sommes super bien accueillis juste au débarcadère, puis petit tour en Tok-Tok, avec tout le matériel, 2 km5 de piste chaotique  -very tipycal-

Arrivée à l’école c’est la fête, ils ont préparé le repas…du canard cette fois !! On se régale, se lèche les doigts et au travail ! Les livres font grande impression……Nous sommes heureux de tout cela. Nous avions amené le stock restant, édition 2011, et le proposons.

La décision sera prise de le laisser dans la mairie (fermée à clef) avec un stock de cahiers, stylos etc….. charge au directeur des 2 autres écoles de venir les chercher, mais sans engagement pour l’avenir.

Retour plus léger, dans nos cœurs et dans les bateaux. Dam nous propose d’aller jusqu’à chez ses parents, ce que nous faisons avec plaisir. Sa maman nous a préparé des épis de mais, nous sommes bien c’est bon moment de partage avec elle, auprès de son père handicape qu’elle entoure de beaucoup d’affection. C’est bon à voir et à partager. Nous prenons la route du retour…..bien persuades qu’il nous faudra revenir !!

Pour eux et aussi pour nous.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mission 7-jour 4

Jeudi 14 janvier,

Nous chargeons , la veille, le 4×4 de notre cher Laurent, poste important tenu par David, ainsi que le déchargement. L’installation, et la distribution dans chaque école  se passent bien. Tout juste reçus, nous  distribuons également les livres dans les 3 écoles   qui n’ont pas eu cette dotation l’année dernière. Comme toujours la livraison express arrive en temps et en heure  !!!! Les enfants sont contents les profs aussi.. Nous trouvons du temps pour jouer avec eux.

Nous sommes vraiment attentifs aux petites écoles qui sont souvent les plus attachantes

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Hummm, une pause déjeuner : au menu des fourmis rouges vivantes……

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mission 7, jour 2 et 3

Avec beaucoup d’amusement et  une grande responsabilité les missionnaires nous relatent les premiers jours (les photos et vidéos suivront, patience) ! Laurent en chef d’orchestre est lumineux !
A eux la parole ! Sylvie, Nicole, Laurent et David.

Mardi 12 janvier

Lak 24, école 1….la première école comme son nom l’indique ! Bien briefé par Laurent l’installation et la distribution se passe bien.
Nicole, infirmière de profession,  est venue au Laos avec des « kit premiers soins ». Cette initiative personnelle est très bien accueillie. Après démonstration et explications une des institutrices de l’école est responsabilisée sur les premiers soins et sur les kits .Nous avons une chanson, avant de partir !
Ecole Lak 34 …..que du bonheur !!!! L’ouverture et la gentillesse des institutrices se retrouve dans la spontanéité des enfants…..nous leur apprenons à jouer  » à 123 soleil  » puis jouons avec eux au volley et au foot….  Leurs adieux où se lit toute leur reconnaissance nous touche beaucoup.

Mercredi 13  janvier…..

Nous avons Dam qui vient avec nous pour la journée et qui est d’une grande aide…..car elle sait tout !!! La veille, Nat , un étudiant qui travaille le soir à l’hôtel,  est venu nous donner un coup de main, voulant voir comment cela se passait. Il n’imaginait ni l’état des écoles,  ni la pauvreté des écoliers. …et il a été très ému de ce constat. Pour nous c’est « action, réaction… ». Pas de temps à perdre…Laurent veille !
Nous sommes invités à déjeuner à l’école de Lak see,  un bon moment de convivialité,  de rire, …le plus difficile c’est de manger les fourmis vivantes , leurs larves, hyper salées et pimentées…..c’est juste pas possible !!! Dans les écoles l’accueil est chaleureux,  les institutrices ou instituteurs sont adorables. …comme on aimerait parler Lao !

Et ça continue…demain. Bises à tous !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mission 7- jour 1

Les années s’enchaînent mais ne ressemblent pas pour C Laos

Ainsi : Sylvie et Nicole , de jeunes filles pleines de vie sont les ambassadrices de C Laos pour cette nouvelle mission. Elles sont bien entendues soutenu et accompagnées par notre cher Laurent Boun  qui coordonne d’une main de maître cette nouvelle mission .

Presque 5000 euros sont débloqués par C Laos pour réaliser cette 7 eme mission afin de fournir nos traditionnels Kits (cahiers, crayons, stylos, règles, jeux pour la récré, fournitures pour les profs) et terminer la distribution des livres scolaires débutée l’année dernière.

à noter que la dépréciation de l’euro face aux monnaies internationales ne jouent pas en notre faveur.

Ce lundi 11 janvier matin , les choses sérieuses commencent
Après avoir récupéré les millions de Kips (monnaie Laotienne) à la banque, nos missionnaires font la tournée de nos bienveillants fournisseurs, qui nous ont préalablement livré.
Cette année encore, notre principal fournisseur nous a généreusement offert 58 cartons de jus divers pour les enfants
Cette après midi, l’équipe de choc fait la connaissance de notre amie  Dam,  coordinatrice et interlocutrice privilégiée de chaque école.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

les choses sérieuses débuterons dès mardi, avec de nouveaux outils informatiques, afin de faciliter la vie des missionnaires !

fiche ecole

alors à très vite sur le blog C Laos, pour de nouvelles aventures !

Mission 6 Acte 2, scène 2

Vendredi 6 février, on s’active mais la goutte au nez nous oblige à perdre un peu de temps à la pharmacie de Paksé! Enfin équipés, nous pouvons y aller… la distribution n’a pas changé! Direction l’ île aux enfants… euh, l’île de Don Daeng… Sur la rive, le beau frère de Dam et quelques enfants sont venus  nous chercher. Une petite pente abrupte et nous voici avec le matériel dans de petites barques à moteur… l’aventure commence.

Nous débarquons sur Don Daeng chaleureusement accueillis par la famille de Dam. Après un bon rafraîchissement, on nous présente notre Tuck Tuck VIP…Une belle partie de rigolade sur le trajet qui nous mène à l’école…Nous  traversons la campagne, ballottés dans tous les sens… nous sommes des enfants hilares!!!!

L’issue à cette balade est une charmante école en bois où l’équipe enseignante nous attend, impatiente et dévouée. Nous nous régalons de fruits frais et d’eau de coco avant un succulent déjeuner. Nous avons consacré le début d’après midi à la distribution des kits scolaires et matériel sportif. Petits et grands en ont été enjoués.

C’est l’heure de partir, d’autres enfants dans une autre école nous attendent. La larme à l’oeil nous quittons cette île aux enfants, cette île de joie et de paix!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nakam, kilomètre 44, l’école la plus éloignée de Paksé. Nous avons un peu de retard et l’effervescence règne dans la cour. A peine arrivons nous que la discipline reprend le dessus. Les élèves entrent dans leur classe et patiente dans une douce tranquillité. Nous nous installons, tout se passe vite… trop pour réellement profiter des regards de chacun et pour échanger. Cependant, les institutrices expriment leur joie et le plaisir de nous voir. En plus des kit scolaires et du matériel de sport, le reliquat des livres scolaires nous permet de satisfaire chacun des enfants.

Voilà… c’est fini… Comme cela passe vite et comme les rires, les sourires, les regards étonnés, les humeurs timides, les yeux coquins… restent en mémoire!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La mission 6 est donc terminée, elle a été réalisée grâce à vous tous, adhérents, donateurs. Nous remercions particulièrement tous les élèves de Fontenilles et tous les élèves de la FMR de Cologne. En effet,si votre participation est pour nous précieuse, elle est sacrée pour tous ces enfants à qui vous avez permis d’avoir les outils nécessaires à un bon apprentissage. MERCI

Par ailleurs, l’Association aura bientôt 5 ans!!!! Nous avons un peu anticipé cela lors de notre dernier soir avec notre très cher Laurent, notre sublime Dam, notre bienvenu Bô et tous les autres!!!!

mission 6 Acte 2, scène 1

Jeudi 5 février 2015 07h, la sonnerie du réveil retenti! Ouah!!! nous en avions perdu l’habitude!!! C’est une énergie particulière qui nous sort du lit, de celle qui nous annonce que tout est possible. Une heure plus tard, nous retrouvons Laurent, Dam et Bô. Nous unissons nos forces pour charger le 4×4 qui déborde de livres… c’est partit: On the road 13. Il y aujourd’hui 3 école qui nous attendent. Toutes les 3 ont déjà bénéficié de la distribution ( cahiers, gomme, stylo, crayons…) de l’acte 1 de cette même mission. La raison de ce deuxième passage s’explique par un prix des livres scolaires plus bas que ce que nous avions projeté. De ce fait, nous avons décidé au regard de leur besoin et du budget restant, d’y fournir les livres scolaires.

Nous faisons notre première étape à l’école de Tomotha. Toute petite, au bout d’un chemin escarpé en terre rouge… 55 petits bouts et 15 tous petits bouts nous accueillent. Une école de campagne avec 3 salles de classes pour tous les niveaux de la maternelle au CM2.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous poursuivons notre chemin jusqu’au Ban 41. Les 56 élèves sont ravis de voir à nouveau des personnes de l’association. Les 4 professeures nous accueillent chaleureusement avec à la clé un festin de roi!! La chaleur nous accable mais il faut repartir… on serait bien resté là pour une sieste à l’ombre!!!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sur la route qui nous amène au Ban Luk Saosee (km24), nous nous arrêtons pour une petite glace que Bô nous offre gentiment. Bô, mais c’est qui??? Et bien un jeune employé de Laurent qui depuis le début de cette mission n° 6 n’a eu de cesse de nous filer un coup de main et a émis de souhait d’intervenir avec nous. Par ailleurs nous remercions tous les employés de Laurent pour l’accueil et l’aide.

Lorsque nous arrivons au Ban Luk Saosee, il n’est pas tout à fait 14h et les élèves ne sont pas encore tous revenus de leur pause déjeuner. Nous installons tranquillement les tables et les livres, nous jouons avec les enfants, nous observons l’état de délabrement de certaines classes.  L’école est en bois et paille.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il est presque 16h quand nous reprenons la direction de Paksé… nous sommes tous bien fatigués! Le lendemain l’aventure continue…. elle fera l’objet d’un prochain post

Mission 6 : Acte I

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Alors voilà…

ça fait un an que nous attendions tous ce moment.

Un an de préparation, un an d’action en France auprès d’élèves (ceux de Fontenilles et de la MFR de Cologne), un an qu’ensemble nous courrons pour faire enfler le compte de C Laos pour aboutir à la concrétisation de nos efforts : distribuer cahiers, stylos, crayons de couleurs aux enfants du Laos.

Dans l’avion qui nous emmène au Laos, impatients, nous espérons n’avoir rien oublié.

Arrivés à Paksé, nous faisons la connaissance de Laurent puis nous retrouvons Ingrid et Philippe. Notre incertitude sur les livres est notre préoccupation. En attendant, nous allons faire un repérage du matériel scolaire qui nous attend… Waouh !!! c’est une montagne de fournitures qui se trouve entreposée dans la pièce dédiée par Laurent.

Dès le lundi matin, la mission commence !!

Nous allons retirer les 50 millions de kips transférés par Western Union. Puis, nous allons chercher les fournitures pour les profs et payer notre fournisseur. Ensuite, nous nous rendons chez un autre fournisseur, celui qui fournit le matériel scolaire pour les élèves afin de le régler . Et la surprise est énorme !! les 5 paquets de gomme qui nous manquait nous sont offerts, et une brique de lait de soja est offert pour chaque élève. La femme qui tient ce magasin est très touchée par notre action et souhaite faire un geste à l’attention de ces enfants, ce sont 660 briques de lait de soja qui seront distribuées gratuitement.

Nous rentrons à l’hôtel et l’après-midi est consacrée à la répartition des fournitures par école afin de faciliter le chargement. Le programme de la semaine de distribution nous est donné et le 4X4 chargé pour le lendemain.  Alors que nous contemplons le travail bien fait autour d’une bière, notre surprise du jour : les livres arrivent !! oui ils sont là et rempliront les cartables de nos écoliers !

La distribution peut alors commencer !

Premier jour de distribution : c’est avec beaucoup d’émotion que nous (Christophe, Noëlle et Laurent) prenons la route 13 pour rencontrer les premiers écoliers. Au programme 2 écoles, distribution de fournitures scolaires pour la première et, pour la deuxième, livres et fournitures. Les enfants nous attendent… curieux, sourires aux lèvres… coquins et parfois espiègles, ils sont charmants, drôles, des enfants quoi ! Ils attendent leur tour, nous chantent des chansons et reçoivent leur cahiers avec le sourire et beaucoup de reconnaissance. Ce qui nous frappe, ce sont les locaux de la première école : bâtiment en bois dons les cloisons sont de simples nattes tissées, ils faut passer dans une classe pour en rejoindre une autre, les bureaux et chaises sont usés, mal adaptés à la morphologie des enfants… en nombre insuffisant… les conditions sont rudes, très rudes… Laurent a retrouvé dans la deuxième école une élève à laquelle il s’était attaché, et c’est avec beaucoup de tristesse qu’il a appris que son parcours scolaire était arrivé à son terme en raison de difficultés familiales contraignant la jeune fille à s’occuper du foyer familial. Nous rentrons un peu sonné à Paksé pour préparer les distributions du lendemain.

Deuxième jour : Ingrid et Dam rejoignent l’équipe du 4X4 et, dès 8h30, nous reprenons la route. Journée intense qui débute avec la distribution en fournitures scolaires de l’école dénombrant le plus d’élèves. Il fait chaud !! Le soleil n’accable néanmoins pas notre ardeur ni les enfants qui sont ravis de nous voir… et nous aussi. Ils illuminent nos visages, notre cœur, notre âme. Nous sommes invités à déjeuner par les institutrices de la 5ème école et nous avons bien fait de ne pas trop tarder pendant le déjeuner : la pluie s’est invitée pendant la distribution, nous avons dû faire très vite avant d’essuyer une pluie tropicale remplissant les fossés en 10 minutes à peine !! Voir les enfants sauter dans les flaques, s’amuser dans l’eau nous a rempli de joie… et certains ont eu toutes les peines du monde à se contenir et ne pas aller sauter dans les flaques avec eux… mais bon, le 4X4 de Laurent était propre…

Dernier jour de distribution, … déjà ! C’est sans doute le jour le plus marquant. L’école de Tomotha notamment… une école plus éloignée de la ville, de la route, petite, locaux en bois et terre battue, des élèves éberlués par notre venue. C’est vraiment ici que j’ai ressenti des frissons…

Fin janvier la Mission 6 s’achèvera, je vous laisse donc en attente des impressions de Philippe, Ingrid, Daniel et Isabelle.

Noëlle et Christophe

Mission N°5, 2eme partie: C LAOS et les secrets de Don Daeng

Nous sommes le Lundi  3 Mars 2014.
 Guy, notre très cher Vice-Président C Laos, a conduit  avec brio la conclusion de notre 5eme mission C Laos , débutée magnifiquement par la Laurence et Philippe FRANCOIS en janvier 2014
guy
Voici ses dires :
« Dans un premier temps, je me suis rendu à l’hôtel de Laurent BOUN la veille pour prendre un maximum d’information et préparer la mission. La nouvelle est que la mission va se faire sans Koh, Dam et Laurent tous pris par leur travail. Certainement une première dans CLAOS. Donc la mission se fera avec le chauffeur Koumi (mon cousin). Il fermera son restaurant mais ne demande aucune aide financière car il comprend l’action de CLAOS. Concernant le programme, on fera d’abord dans l’ordre Nakham, Tomotha puis les deux écoles de l’île de Don Daeng.
 
Je récupère les numéros de téléphone des écoles et surtout celui de l’île car nous n’avons aucun repère si ce n’est le plan du « parfait missionnaire ». Dam nous dit d’appeler les professeurs et ils viendront nous récupérer à l’école de Tomotha. Les deux écoles de l’île de Don Daeng se trouvent au quartier  Boungkham (Ban Boungkham).
 
Je dispache les fournitures avec l’aide de Laurent et les récupèrerai le lendemain matin. Dans la soirée nous rencontrons un ami de Koumi et le convainc de venir à la distribution. Cette personne s’appelle Touan et il débloquera pas mal de situation !
 team
Le jour de la distribution arrive. On se prépare. Il est 7h. On récupère les fournitures et Touan. Ce dernier va à son tour convaincre deux de ses amis à participer à l’aventure CLAOS. Il se prénomme San et Tam et voilà l’équipe réunit. Il est 8h30, on quitte Pakse et j’appelle les trois écoles pour les prévenir  de notre venue et seulement Nakham répond. Koumi prend en charge le carburant et ne veux pas être remboursé (18€).
 Ecole N°9 : NAKHAM : km 44  61 élèves ; 3 profs ; 3 classes
 Nous arrivons à l’école de Nakham vers 9h30. Une soixantaine d’enfants s’amassent vers nous. Nous leur demandons de se mettre en rang et la distribution commence alors. Nous nous sommes organisés de façon à être le plus efficace. Une personne déballe les fournitures, et deux équipes de deux personnes assurent la distribution. Nous donnons les fournitures aux institutrices puis les cerceaux et les ballons. Etant donné que nous ne savons pas ce qu’il nous attendait à Don Daeng, nous filons vers la prochaine école sans assister au cours.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ecole N°8 TOMOTHA km 41  62 élèves ; 3 profs ; 3 classes
J’appelle l’école de Tomotha pour les prévenir que nous arrivons pour 10h30. L’école est composée de deux institutrices pour deux classes. Elle compte une soixantaine d’élèves mais en raison de nombreuses fêtes (La fin février est une période propice aux mariages ou toutes sortes de cérémonies festives), de nombreux élèves sont donc absents. Nous nous trouvons avec des enfants très disciplinés et très reconnaissants de l’action C LAOS. Tout se déroule comme avec l’école de Nakham.
 Il est 11h, je contacte l’école de Don Daeng et toujours rien. On décide d’appeler Dam mais elle ne répond pas. Nous demandons des informations  sur l’île aux institutrices de Tomotha. Comment aller sur l’île et où se trouve les écoles ? Faut-il tout laisser à l’école de Tomotha comme nous avait dit Dam la veille si jamais ça se compliquait ?  Il est 11h30 et nous prenons la décision d’y aller. Après tout, il nous reste une demi-journée devant nous.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Iles  de  DON DAENG :  « la fabuleuse expédition en Terre inconnue »
 Touan nous fait savoir qu’il a sa belle mère sur l’île et sait comment aller sur l’île. Il tente de la contacter mais en vain. Mais pour l’heure, quelle direction devons-nous prendre ? Touan nous dit de revenir à Ban Lak Sam Sip et de prendre la direction de l’ancienne route de Wat Phu et de prendre le bateau à Ban Muang. Nous nous exécutons et arrivons au bord du Mékong. Il est 12h30, on décide de manger au bord du Mékong. Le restaurant s’appelle « Nang Ngiam ». Pendant que le repas se prépare, nous demandons au propriétaire comment se rendre à l’île d’en face. Cette fameuse île de Don Daeng. Il nous fera affréter un bateau après le déjeuner. Pendant ce temps, Touan réussi à avoir sa belle-mère qui nous dit qu’il n’y a ni Tuk-Tuk ni voiture pour nous amener à l’école et qu’il n’y a qu’une seule école à Ban Boungkham. Sa belle-mère nous enverra un Tok-Tok pour nous transporter.
Question… Qu’est-ce qu’un Tok-Tok ? Pas de réponse…
 Le déjeuner terminé, nous chargeons la cargaison sur le bateau du capitaine Si puis direction Don Daeng. Le trajet se fera en 10 minutes (9€50 A/R qui sera pris en charge par Koumi).
Arrivé à Don Daeng, le bateau se met au plus près de la berge ou de la plage (car le sable y est fin !). Heureusement que j’étais habillé en Short et Tong car nous sommes obligés de mettre les pieds à l’eau pour arriver à la terre ferme. Vue magnifique avec des buffles et une flore verdoyante. Un soleil brulant. Des traces de roue de tracteur sur le sable mais point de Tok-Tok… La belle-mère de Touan ne répond plus au téléphone. Que faire ? Prendre un buffle et accrocher une charrette pour qu’il tire la cargaison ? Il commence à faire très chaud au soleil et la première zone d’ombre se trouve à une cinquantaine de mètre. Après quelques instants de réflexion, nous confions les fournitures au capitaine Si nous partons rechercher ce fameux tok-tok. Nous demandons à un villageois comment se procurer un tok-tok, il nous aide et nous en affrète un.  Le tok-tok arrive. Une sorte de motoculteur qui tire une charrette. Il nous demande 9€50 (A/R pris en charge par Touan) et nous confirme qu’il n’y a qu’une seule école à Boungkham. Il faudra 30min pour faire les 4km pour atteindre l’école. Un trajet interminable et inconfortable. Le manège Tagada à côté, c’est de la rigolade ! Vraiment faut avoir le cœur bien accroché car on peut vite être malade par ce moyen de transport… Mais ça nous a permis de voir de magnifique paysage que même Koumi n’avait jamais vu !
 Nous arrivons à l’école, le Capitaine Si s’était joint à nous.  Il est 13h50. Le directeur de l’école arrive, il nous informe que les cours commencent à 14h. L’école se compose de 5 classes, 5 instituteurs et institutrices + le directeur avec 100 écoliers dont 45 filles. La distribution commence de la même manière que les deux autres avec l’aide du Capitaine Si et le chauffeur du tok-tok en plus. Nous nous trouvons avec des enfants très heureux de nous voir. Certainement parce que les visites sont rares. C’était la plus belle émotion de la journée de voir ces enfants joyeux. Il est temps de rentrer et l’idée de reprendre le tok-tok ne me plait guère, mais je n’ai pas le choix.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ban Nampha, Nouvelle Ecole ??? 
 En rentrant Koumi décide d’aller se reposer à Tad Koy Loy Fah qui se trouve sur le chemin du retour au niveau de Ban Lak Sao Haa (km 25) prendre à droite à 4km et que vois-je ? Une école primaire. Ban Nampha. Je prends deux photos mais il est tard et l’école est fermée donc pas plus d’information. Ce sera pour la prochaine fois ! »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bref que du plaisir et une bien belle aventure Humaine !!!! 
A très vite pour la suite , une suite qui sera forcément aussi heureuse grâce à votre dévouement et votre générosité

Merci , merci , merci !!!

Mission N°5 un peu de lecture et une belle tranche de vie !!!

Parce qu’ une mission C Laos est avant tout une belle aventure Humaine, une implication forte et générosité débordante , voici le récit de Laurence et Philippe , nos héros de la mission N°5 effectuée en janvier 2014: 
 DSC02853
« C.LAOS   Mission n°5                
2ème semaine de janvier 2014
 Par Philippe François, du club Kiwanis de Montauban, et Laurence (secrétaire de séance).
 Arrivée à Paksé par avion en provenance de Luang Prabang le dimanche 5 janvier vers 13h. Installation au Paksé  hôtel, petit encas, repos, puis balade à pied à la recherche de Laurent Boun… Son hôtel (Thaluang) est très facile à trouver et finalement à 10 minutes à pied du nôtre. On fait rapidement connaissance et on se met d’accord pour le programme du lendemain… après avoir visité la «réserve» où sont entassés toutes les fournitures scolaires, les ballons et les cerceaux, déjà livrés.
 
 Lundi 6 janvier 2014.
 A 9h, après avoir rejoint Laurent, Philippe ayant pris le volant du 4×4… (sans permis !), nous sommes allés à la banque pour récupérer les fonds transférés…plus de 27 millions de kips, oh la la, que de billets !!!  mais ils vont vite partir car on va aussitôt faire le tour des fournisseurs pour régler toutes les factures.
A 10h15, tout est bouclé ! On rentre pour commencer à préparer le matériel, car on va visiter la 1ère école dès l’après midi. 
Pas très facile de décrypter le tableau excel qui récapitule la liste de matériel à distribuer en fonction des écoles… surtout que le nombre inscrit ne correspond pas à des « comptes ronds » selon les différents conditionnements…
Peut-être serait-il plus commode de faire une fiche par école et de tenir compte des «paquets» ?
Enfin, on finit par comprendre qu’il faut distribuer, à chaque élève,  4 cahiers, 3 crayons, 2 stylos à bille, 1 gomme et 1 boîte de crayons de couleurs, donc le nombre d’élèves n’étant pas trop élevé, on  y arrive, sans suivre à la lettre (ou au chiffre ?!!…) le planning donné ! Ensuite, c’est plus simple pour les profs (2 grands cahiers, 1 boîte de craies et 1 stylo 4 couleurs) et pour les classes (1ballon de foot, 1 de volley et 1 de jeu thaï, et 4 cerceaux).
Le 4×4 étant chargé, dans la foulée, on décide de préparer, dans le local de Laurent, le matériel pour le lendemain, les écoles 2et 3.
A midi, tout est prêt, on peut aller se restaurer !
A 13h30, on retrouve Laurent, on va faire le plein du 4×4 et en avant… c’est parti pour un slalom entre les mobylettes, les voitures, les vaches, les chiens et chèvres qui circulent dans tous les sens et à contre sens !
 
Ecole n°1, km 24 : 6 classes, 7 profs, 149 élèves
La route se passe bien, malgré quelques inquiétudes parfois de Laurent, Philippe se débrouille très bien !
Accueil très sympathique du directeur et des 6 profs, enthousiasme des enfants…On nous montre des piliers plantés un peu plus loin sur le terrain : début de construction d’une nouvelle école, car les classes actuelles sont vraiment à côté de l’antenne et si elle tombe… mais plus de fonds, donc plus de travaux !
Bon, on a dû se planter quelque part dans les comptes, car on a trop de crayons !
Et on ne pense pas à remplir la fiche de renseignements… c’est le rodage !!!!
 De retour chez Laurent, on charge le 4×4 avec le matériel préparé le matin et … on savoure une bonne Beerlao bien fraîche !… avant de se dire à demain …
 
Mardi 7 janvier 2014
 9h. Laurent nous apprend que Dam a pris les rendez-vous avec les écoles et que finalement nous pourrons en visiter 3 dans la journée et que nous sommes invités à déjeuner par les profs de l’école n°3.
Ecole n°4, km39-40, en dehors de la N13 : 44 élèves, 2 profs, 2 classes.
«superbe» petite école de village, dans un grand enclos bien propre et fleuri, accueil magnifique… cette fois, je commence par remplir la fiche de renseignements, et entre autre, on essaie de savoir ce qui leur manque le plus ! La 1ère réponse, et ce sera le cas dans toutes les écoles, c’est « les livres » !
 
Il faudrait peut-être envisager pour une prochaine mission d’essayer d’acheter quelques manuels pour les profs (bien sûr en demandant à Dam de s’en occuper ….), plutôt que d’apporter d’autres fournitures, du moins pour les petites écoles …
Et ici, elles nous demandent des feuilles A4 pour pouvoir faire des dessins qui aident les enfants pour la compréhension de beaucoup de choses….
On repart, vraiment enchantés, de cette petite école !
 
Ecole n°2, km34, celle qui est dans le Temple : 3 profs, 3 classes, et 79 élèves.
En fait, en remplissant la feuille, il s’avère qu’il n’y a plus que 50 élèves car les plus grands sont dans l’autre école !
Encore une fois des profs charmantes et les enfants toujours souriants et très polis.
Les besoins sont les mêmes, c’est pourquoi on a pensé à ce que j’ai dit un peu plus haut !
 
Ecole n°3, km 36, la plus grande : 16 profs, 11 classes, 277 élèves !
Impressionnant la quantité de cahiers à déballer, et tout le reste…
En fait, il y avait ce jour-là une vingtaine d’absents, mais on laissé les fournitures prévues pour eux. La distribution est un peu longue, bien sûr, mais nous sommes bien organisés et aidés par les profs.
 Après cela, comme prévu, nous allons déjeuner avec les profs… hommes !!!! Et oui, les femmes ont fait la tambouille mais mangent dans une autre pièce ! Tous assis par terre, soit en tailleur, soit les jambes sur le côté… mais Philippe a un peu de mal, alors, ils sont sympas, ils lui apportent des petits coussins pour s’appuyer…
Retour à Paksé vers 15h30. On prépare le matériel pour les 3 dernières écoles, car finalement on pourra faire les 3 le même jour, elles sont assez proches les unes des autres. En fonction des rendez-vous pris par Dam, on range le matériel dans le 4×4, et en rangeant très méthodiquement tout y entre !
On fait l’inventaire du matériel restant pour la prochaine mission et décidons d’octroyer un peu plus de cahiers aux petites écoles où nous pourrons repasser.
 On est très fier et on s’octroie une Beerlao bien fraîche avant d’aller prendre une bonne douche réparatrice.
 
Mercredi 8 janvier2014
 Sachant, avant de partir cette fois, que nous sommes invités à partager le repas des profs d’une école, nous allons au petit marché acheter des mandarines à offrir en dessert…
Ensuite avec Dam et Laurent, puisque le taux de change a été favorable et qu’il reste un peu d’argent disponible, nous allons chez le fournisseur de « cahiers des profs » pour acheter des ramettes de papier A4. Et en avant pour la suite…
On s’arrête d’abord à l’école 2 (temple) pour laisser un paquet de cahiers (50) en plus et des ramettes de papier. Les profs n’en reviennent pas, elles sont super contentes !!!!
Ensuite, c’est le mari d’une des 2 instits de l’école 4 (village) qui vient sur la N13 pour récupérer aussi des cahiers supplémentaires et des ramettes, et en plus le fanion du club Kiwanis de Montauban que nous n’avions pas pris la veille… et on continue…
 
Ecole n°7, km 41 : 4 profs, 3 classes et 86 élèves.
Quand on arrive, les bancs sont déjà installés, les enfants assis sagement nous attendent…. mais ils nous semblent pas si nombreux… en fait, une trentaine d’entre eux sont absents car à la visite médicale… on leur laisse le matériel prévu, bien sûr, et même un paquet de 50 cahiers en plus.
Philippe donne toujours le fanion K et s’amuse à faire répéter aux enfants MON-TAU-BAN…
 
Ecole n°5, km 40 : 10 profs, 5 classes et 160 élèves
Ecole un peu plus grande, en dur, avec que des profs femmes… qui veulent savoir mon âge et n’en croient pas leurs oreilles !!!… toujours le même sourire et la même politesse des élèves, et les mêmes besoins des enseignants ! On n’a pas de livres, mais on leur laisse 2 paquets de cahiers en plus !
 
Ecole n°6, km 40 + 4,5 : 3 profs, 3 classes et 75 élèves.
Le maître et les enfants d’une autre école (la 8 ?) sont là pour récupérer du matériel non distribué lors de la mission précédente, mais la distribution aura lieu un peu plus tard, car on repart dans la maison du maire pour le déjeuner ! Il arrive un peu plus tard, après une réunion…  A la fin, les mandarines sont bien appréciées !!
On repart à l’école pour la distribution aux « anciens » et aux nouveaux. Et les anciens regardent avec envie les ballons … Laurent leur explique qu’ils les recevront lors de la prochaine mission !!!! dur, dur !  Ils repartent quand même avec un ballon de foot, sans doute que l’école 6 leur a «avancé »… Philippe apprend toujours aux enfants  à dire MON-TAU-BAN… et ils répètent tout ! y compris «plus fort» et «bravo »… trop drôle !
 Retour à Paksé vers 16h, plein d’essence, lavage 4×4… il en avait bien besoin !!!
 
 Le soir, on dîne tous les 4 au bord du Mékong, bien contents et fiers de notre « travail » bien organisé et réalisé grâce aux soins de Dam et Laurent, chevilles indispensables de cette organisation ! MERCI à eux !
 
Et voilà ! 5 ème Mission terminée ! »